Le CSE d’A5sys pendant le confinement

Comment gérer son rôle de membre du CSE en confinement ?

 

Cette année, la crise du Covid-19 aura beaucoup perturbé l’activité de nos entreprises. Il nous a fallu être agiles, nous organiser pour continuer à répondre aux besoins de nos clients tout en veillant au bien-être de nos collaborateurs. Même à distance. L’un des rôles du CSE est de garantir la sécurité de chacun dans une entreprise. Cette crise a donc généré de nouvelles questions, de nouveaux défis pour nos membres du CSE d’A5sys. Ils reviennent pour nous sur les actions qu’ils ont mis en place avec la direction d’A5sys en ces temps troublés et confinés.

 

Quelles actions avez-vous mis en place pour le premier confinement ?

Antoine

Nous avons été très impliqués avec la direction pour savoir quel était le protocole d’A5sys en temps de confinement. Depuis mars dernier, nos collègues nous ont beaucoup sollicité concernant la mise en place des actions liées à leur travail. Notre but est de garantir la qualité de vie des collaborateurs d’A5sys au travail. Ce qui est encore plus vrai pendant cette période inédite. Nous étions toujours ouverts à la discussion et à recevoir les questions des A5sysen.ne.s.

Concrètement, à chaque changement du protocole sanitaire national pendant le confinement, nous avions des réunions avec Arnaud et Marine. La gestion du télétravail était aussi un sujet important, car même si chez A5sys nous pouvions déjà télétravailler 2 jours par semaine, nous avons été de mars à mai en 100% télétravail et même au-delà pour certains. Ensuite, au déconfinement, Patrice a pris le relais sur la gestion des affichages, ce que l’on décide de mettre en place pour l’équipement de matériel, etc…. Ce qui a également entraîné la question de la réintégration progressive des collaborateurs sur site.

 

Alexandre

En effet, nous ne sommes pas tous revenus directement au Yel’O en même temps. Il a fallu instaurer des process pour les temps de travail sur site, scinder les équipes de travail en mini-groupe pour que les règles de distance physique sur le poste soient respectées.

Il y a eu un travail d’affichage dans toutes les salles fermées pour savoir le nombre de personnes pouvant être à l’intérieur en même temps, l’achat de matériel à mettre à disposition comme du gel hydroalcoolique, ou encore du désinfectant pour les surfaces touchées.

 

Sébastien

Au déconfinement, un planning de rotation des équipes a été appliqué avec deux jours en présentiel fixes. Nous gardions notre poste et cela était fait de telle sorte que nous n’avions personne en face ni à côté de nous, toujours en diagonale.

Et lors du confinement de novembre, nous devions prévenir notre manager de notre venue au Yel’O, qui la validait. Il y a eu un côté un peu contraignant à cela, mais c’était pour garantir la sécurité de tous. Et d’un autre côté cela a permis à certains d’entre nous de pouvoir rester au bureau dans des conditions de travail optimum.

 

Comment avez-vous vécu le confinement en tant que CSE ?

Antoine

Ni bien ni mal, car notre vie de CSE est rythmée tous les mois par des réunions avec Arnaud et Marine afin de discuter avec eux en direct.

Pour ma part, j’ai trouvé cela très intéressant, car cela nous a changé de la routine. Nous n’avons pas beaucoup de questions tous les mois. En partie parce que nous sommes dans une bonne entreprise, ce qui est normal.

Dans un sens, la Covid-19 nous a un peu plus rapproché de la direction, car nous avions un sujet sur lequel nous devions réfléchir conjointement de façon immédiate.

 

Avez-vous dû vous adapter sur certains sujets ?

Antoine

Typiquement, nous avons dû revoir l’organisation des deux événements du CSE. D’habitude, il y a une soirée en juin pour clôturer l’année fiscale et une en décembre pour les vœux. Cette année, nous avons opté pour une plancha avec l’ensemble des collaborateurs en été. Puis une autre soirée en septembre afin de tout de même garder un contact entre tous les collaborateurs d’A5sys.

Pour la soirée de fin d’année, nous ne pourrons malheureusement pas nous réunir, mais nous avons trouvé un autre moyen de garder le contact entre nous. Nous ne voulions pas que la magie de Noël soit gâchée à cause de la Covid-19.

Alexandre

Il est difficile pour nous de nous projeter en 2021, car nous ne savons pas comment cette crise va évoluer. La situation peut très bien s’améliorer au printemps comme se dégrader. Nous avançons petit à petit pour l’année à venir et organiser de nouveaux des événements conviviaux afin de recréer du lien entre nous. Mais des sujets ont émergé comme la sédentarité au travail ou encore les bonnes pratiques du télétravail. Affaires à suivre.

 

Merci aux membres du CSE ! 😊

Candidature spontanée